De la mer au sac à main

Et si on utilisait la peau de poisson pour créer de la maroquinerie de luxe ? Voilà l’idée de Marielle Philip de Femer ! Après avoir réalisé des études de droits de l’environnement et de gestion des littoraux, elle a pris le pari de transformer la peau de poisson et ainsi fabriquer du cuir destiné à la fabrication de plusieurs produits de luxe tels que chaussures, montres et maroquinerie entre autres.

Pour transformer les peaux, Marielle utilise des produits naturels et locaux ainsi qu’une méthode artisanale. Son objectif : mettre en place une filière complète allant du pécheur jusqu’au sac à main en utilisant des produits qui étaient considérés comme des déchets jusqu’à présent.

Aujourd’hui elle a transformé 2 tonnes de peaux de poissons de 15 espèces différentes et il y a plus de 100 artisans qui les utilisent pour leurs créations.

Cela nous inspire car c’est une entreprise qui, en partant d’une idée très innovante, favorise le savoir faire à la française et booste l’économie circulaire en réutilisant des déchets pour leur donner une seconde vie !
Dans l’actualité, il y a plusieurs tonnes de déchets produites dans le monde et si on regarde bien, une grande partie d’entre eux pourrait être réutilisée. Cela permettrait de diminuer la pollution tout en favorisant l’économie locale.

Pour en savoir plus :

www.femer.fr

Reportage Le Monde.fr à retrouver aussi ci dessous :

Enregistrer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s