Attendre 2186 pour l’égalité des salaires ?

Pour trouver des solutions dès maintenant, 2 femmes ont créé le premier parti politique exclusivement dédié à l’égalité des sexes. Sandi Toksvig (Angleterre) est une présentatrice à succès de la télévision anglaise. Elle prend conscience petit à petit des inégalités hommes / femmes. Elle cite notamment, que le Women Forum estime que l’inégalité des salaires n’existera plus en 2186 ! En 2015, elle crée le 1er parti politique exclusivement dédié à l’égalité homme/femme avec une journaliste Catherine Mayer. La plateforme du Women’s Equality Party (WEP) est bâtie autour de six objectifs clés : une représentation égale au Parlement, la fin de la différence de rémunération homme-femme, «l’égalité parentale », une éducation égale, un traitement égal dans les média (avec la fin du body shaming et de la sexualisation de la publicité), et la fin des violences dans toutes leurs formes faites aux femmes.

Aujourd’hui, en moins de 10 mois, 70 antennes de son parti se sont créées en Angleterre. A l’été 2016, elles se présentent à la mairie de Londres, en Ecosse, et au Pays de Galles. Des résultats honorables qui les rendent incontournables dans la vie politique anglaise. 

Ça nous inspire parce que Sandi et Catherine ont un discours direct et rentrent dedans, mais avec de l’énergie et de l’humour. Elles ont un programme et s’y tiennent. On a vraiment envie de les suivre. Elles ont osé aller dans un univers qui n’est pas le leur.

Pour en savoir plus ….

Catherine Walker : la femme qui marche sur la politique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s