Défis environnement en français !

 

Sortir des livres et des cours conventionnels pour apprendre le français avec des projets liés à la protection de l’environnement. Voilà le projet pensé par trois professeures de FLE installées à Shanghai : Christine Biancarelli, Sophie Coursault, et Mélanie Saysombat.

Depuis septembre dernier, Christine et Sophie ont obtenu le soutien des responsables du département français de l’ECNU, « East China Normal University », pour mettre en application leur méthode, un enseignement par la pédagogie de projet.
Leur approche inspirée de la pédagogie Freinet, s’adresse aux étudiants chinois en licence de français, de la première à la quatrième année. Lorsqu’ils arrivent au premier semestre ils ne parlent pas un mot de français. Les cours s’organisent sans manuels ni exercices à répétition, mais autour de défis liés à l’environnement.

Parmi les défis on trouve la réalisation d’un jardin en permaculture sur le campus, la réalisation de toilettes sèches dans une ferme à Chongming, la réduction de la consommation de l’eau, l’arrêt de la consommation de protéines animales pour un mois, la réduction de déchets (zéro déchet), une recherche sur la qualité de l’air, la réduction de l’usage du papier dans le département de français, la création d’un blog…
La réalisation du défi demande à l’élevé de faire des recherches qui l’immergent dans la langue française.

En complément de nombreuses activités sont proposées – un rallye lecture, des présentations-débats de films francophones, une correspondance avec des étudiants français… Enfin une pratique du  yoga permet de développer un esprit de collaboration et d’être en harmonie avec soi-même.

Aujourd’hui, leur projet a été si bien accueilli par l’université qu’il sera prolongé d’au moins trois ans et certaines de leurs collègues commencent à s’intéresser à leur façon de travailler. Christine et Sophie aimeraient que leur approche fasse des émulent dans d’autres écoles à Shanghai.

Cela nous inspire : car les résultats obtenus nous rappellent que la réalisation d’un projet qui a du sens, réalisé dans un effort collectif, permet de soulever les difficultés d’apprentissage. En outre, la sensibilisation de la nouvelle génération d’étudiants aux problématiques écologiques de notre époque, est un enjeu majeur de notre époque, notamment dans un grand pays d’industrie comme la Chine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s